Depuis le port Tissot on traverse un petit bois ou on longe la plage jusqu’à l’embouchure de la Venoge. C’est l’occasion d’observer de nombreux passereaux et l’arrivée des premiers migrateurs. Après avoir traversé le petit pont, on arrive à l’île aux oiseaux. L’idée de la construction de ce site a germé en 1984 lors du suivi des migrations printanières. Les travaux ont débuté en octobre 2001 et se sont terminés en juillet 2002.
Déjà lors des travaux les premiers migrateurs sont venus se reposer sur les enrochements. Entre début avril et fin mai, il est possible d’observer un grand nombre d’espèces dont certaines rares chez nous.