Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été attiré par la nature. Très vite, les oiseaux ont exercé sur moi une véritable fascination. Encore aujourd’hui, je peux rester des heures à regarder le va-et-vient des mésanges à la mangeoire.

Un de mes premiers salaires d’apprenti fut consacré à l’achat d’un appareil photo et d’un téléobjectif Novoflex 400mm. afin de pouvoir conserver les images de mes petits amis ailés. C’était en 1974 et ce matériel m’a accompagné lors de mes promenades jusqu’en février 2005.

C’est en effet à ce moment que j’ai fait le grand saut pour passer au numérique. L’achat d’un boîtier Canon et d’un télé d’occasion m’a ouvert des horizons nouveaux.

Délivré des contraintes des diapos, je pouvais enfin visionner mes images tout de suite et surtout les retravailler à l’ordinateur pour les recadrer ou améliorer la luminosité et le contraste.